pieds nus sous les rhododenblogs
en quête de sagesse, de sourires et de visions...


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Mes amis
Album photos

La carte des lieux visités









Rubriques

Bon appétit
Mes amis
Retraite meditative

Menu


Newsletter

Saisissez votre adresse email

Bienvenue au Rajasthan

FATEHPUR SIKRI

 

À la descente du bus, étant bien refroidi par les conseils consensuels du “Routard”, on préfère se laisser guider par un ado qui nous vante des chambres à 100 rupees avec accès Internet et musique live tout les soirs...

Fatehpur Sikri, ç’est un plateau dominant la plaine, alors petite grimpette s’impose pour atteindre le SUNSET VIEW. On croise des jeunes qui plonge dans une réserve d’eau où flottent divers composants plastiques et organiques…

Accueil dans une guest house en construction, magasin incorporé, chambres kitsch et pas trop mal. Bien sûr pas d’Internet, ni musique, et les prix un peu en hausse…Un tchaï, et “tchelo !’ (let's go !) pour la mosquée infernale, première étape pour le fort-palais (monument classé au patrimoine mondiale de l’UNESCO). Porte d’entrée impressionnante, avec d’énormes essaims d’abeilles collés aux voûtes.

Une fois là dedans, impossible d’être au calme, avec ribambelle d’enfants et étudiants gluants, dont un parlait un français impec. La tombe au centre de l’esplanade de la mosquée est composée de murs ajourés, qui empêche le visiteur de voir à l’intérieur, mais une fois dedans belles vues sur l’extérieur. Un petit guide collant nous interdit de nous recueillir…

Akbar est toujours la...

 

 

 

 

atmosfear...

 

 

 

 

farniente

 

 

Passé cette mosquée, on entre dans le palais d’Akbar, le sultan aux trois femmes de confessions différentes (hindou, musulmane et chrétienne). On apprendra à Udaïpur que James B. est passé par là…Dédale de palais; un temple labyrinthe; devant le palace d’Akbar, le bassin où jouait le fameux musicien, et où squatte maintenant les tortues…Un temple avec colonne aux styles mélangés, représentant la tolérance d’Akbar. Un jardin pour les femmes, une immense pelouse pour les audiences publiques. Quelques drôles de rencontres, deux femmes dodues qui farnientent dans l’herbe fraîche; un maçon qui vend à la sauvette des éléphants sculptés sur des morçeaux du palais; Jérémie et Amélie, français qui reviendront sur notre chemin dans deux autres villes…à suivre.

Soleil déclinant, nous partons hors des sentiers battus dans les contreforts en ruines, aussi grand que le palais lui-même. Gamins des campagnes, avides; famille de bergers aux chevreaux nouvellements nés; floppés de perroquets verts; tour aux éléphants morts; champs de blé à perte de vue; escaliers, réservoirs d’eau, les ruines s’offrent à nous pour une visite informelle de l’histoire à reconstituer.

 

intemporel

 

 

En remontant, un mec montre à Émilie une photo d’une belle blonde à moitié nue. Émilie gueule et Rémi se transforme instantanément en ours, le mec se décompose et cours les genoux au-dessus de la tête. Crise de rire.

Retour au Sunset View par un terrain-décharge où les gamins jouent au cricket. Sunset View sur le toit de la guest house. Repas aux bougies car panne d’électricité, et digestion avec deux indiens musulmans, un au whisky et l’autre à la prière cinq fois par jour. Divagations sous les étoiles, pour finir sur “God is One, God is All, God is Love”…

bonne nuit SHUBRATRI, demain ç'est SHIVARATRI !


Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 03:53, le 5/03/2008, Fatehpur-Sikrî
Mots clefs :